AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Prélude] Luka Kempshall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: [Prélude] Luka Kempshall   Mer 22 Jan - 18:24

Morgue de Palm Mortuary Palm.
2h du matin, lundi 13 janvier 2014


Le corps sans vie de Charlie te fait face. Allongé sur cette longue et glaciale table en acier, le cadavre de ce jeune homme appelle à nouveaux tes pulsions. Depuis combien d’heures t’acharnes-tu dessus ? Après tout, un arrêt cardiaque pour ce garçon de 23 ans est tragique, mais son corps reste miraculeusement préservé de toutes sortes de nécroses, maladies ou blessures importantes. Sa famille pourra le regarder comme si il était encore en train de dormir dans son lit !
Et pourtant… 5 heures d’affilée que tu es sur cette tâche, ou plutôt nue sur son corps… Tes pulsions t’entrainent à la limite de la moralité pour certains, tu n’hésites pas à user de ton propre corps contre ce cadavre pour espérer peut être secrètement, la résurrection divine. Tu n’as pas sû résister à cette pulsion, à nouveau. Que t’arrive t’il donc ? C’est si peu professionnel et quand même légèrement cinglé.

Pourtant, pendant que tu mimais l’acte sexuel, tu as bien cru qu’il aimait cela, on aurait dit qu’il souriait même. Oh bien sûr, les muscles se contractent, réaction post-mortem classique, la rigidité cadavérique qui fait son effet. Mais tout de même… C’est comme si la vie était encore présent en lui…

Tu te regardes dans un petit miroir de la salle. Ton visage a une triste mine, une montagne de cernes et des cheveux en bataille… Que fais-tu ?


Dernière édition par Conteur le Dim 26 Jan - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Jeu 23 Jan - 10:22

Je suis là,  à califourchon sur le corps froid, les genoux sur la table d’inox, mes mains de part et d'autre du visage de Charlie.  Une fine brume s'échappe de ma bouche au rythme de ma respiration saccadée. La salle est froide, j’ai chaud.

- Charlie...

C'est en me redressant que j'aperçois mon visage dans le miroir au dessus de l'évier. Le trait de khôl a coulé, accentuant des cernes sous mes yeux. J'aurai le cœur à rire je trouverai que je ressemble a un panda. J’ai les cheveux en broussailles, les joues rouges de l'effort fourni.
L'effort fourni ?  Oh bon sang, je viens de recommencer. Je ne peux pas avoir fait çà, pas encore !  Non !  

Je descends de  ce que je ne peux me résoudre à appeler un cadavre. Non je ne suis pas nécrophile ! Non  je ne... et pourtant, pourtant je suis nue dans la salle de préparation des corps et je commence à grelotter a me balader nue, il y fait a peine15 °.  

Je jette un nouveau coup d'œil au miroir  en essayant de repérer mes vêtements au sol.   J'ai l'impression de voir une autre moi.  
Ah, ici, mon pull noir, là une chaussette.  Près de l’armoire à produits, ma culotte, dont la dentelle rouge se découpe comme une tache de sang sur le carrelage blanc.  
Je frissonne.
Je ne retrouve pas le soutien gorge.
Je ramasse le jean, le pull et je me dépêche de me couvrir.  
Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là mais j'ai le sentiment que j'y ai passé du temps, beaucoup trop de temps et  Anton ou un autre employé pourrait entrer.  

Je me rhabille à la hâte, mal.



- Merde ! Où j’ai donc foutu mon soutien gorge !  

Je vais vers l’évier,  marche sur les lacets de mes baskets que je n’ai pas pris le temps de faire et manque m’ouvrir le front sur la table roulante ou j’ai posé mon matériel !  Cela fait un boucan de tous les diables dans  la pièce.

Je dois me calmer.

Tandis que j’essaie de discipliner mes cheveux en les peignant avec mes doigts  je détaille mon visage dans le miroir, j’ai l’air plus crevée qu’après une nuit de sexe.
Bon, mission impossible pour les cheveux, je fais donc une torsade que je fixe avec un crayon.
J'ai vraiment une sale tête !
Je laisse couler  l’eau et me lave le visage.   Si seulement je pouvais laver  ce que je viens de faire aussi facilement…

En me redressant j’aperçois Charlie  toujours étendu là.


- Evidement qu’il est étendu là ! Où veux tu qu’il soit ?

Voilà que je me mets à parler  seule. Il y a vraiment quelque chose qui cloche chez moi.   Un dernier regard dans le miroir. Ce n’est pas génial mais il faudra que ca fasse.

Je reviens vers la table. Je vais avoir du travail …    Je l’ai  mordu  au sein gauche,   et j’ai du planter  mes ongles dans ^ses épaules.    Oh et là …  je passe mes doigt  au dessus du pubis de Charlie et la retire vivement. Coupable, honteuse.


- Putain Zi  tu as joui sur un de tes …

Je vais chercher l’éponge naturelle qui me sert à faire la toilette de mes patients et  je commence à nettoyer les traces, à laver une dernière fois ce garçon et à me souvenir.
C’était comme s’il m’avait tendu la main,  dit de venir, comme s’il m’avait fait signe de m’approcher, qu’il avait un truc à me dire, et puis un bruit, un  bourdonnement, et une sensation de fourmillement dans ma nuque.



- Charlie ?  Tu avais quelque chose à me dire ? C’est toi qui m’as appelée ? Attends la je vais mettre de la cire là ou j’ai planté mes ongles. C’est pas très agréable ca tire un peu  sur la peau.

J’applique la cire que j’ai réchauffée dans la paume de ma main, je dois faire vite avant qu’elle ne durcisse. Je masque la différence de relief machinalement en me souvenant de la  sensation de légèreté, d’apesanteur.  

- Ca Charlie c’est du maquillage. T’affoles pas on ne verra pas.  Enfin si … mais on te trouvera l’air reposé. Je te fais beau pour ce dernier voyage.  Tu as pris ma main tout a l’heure , dis moi ?  Merde ! Je recommence a dérailler.

Je farfouille dans les fars, mon côté professionnel reprend le dessus. Je m’applique plus que de raison pour m’éviter d’avoir à penser.  Il est beau, apaisé, on dirait qu’il sourit.  A quel moment est-ce que j‘ai perdu pied ?

Je chasse cette idée et vais me laver les mains. Il est temps que je l’habille. J’ai froid. Je fais couler l’eau, monte la température et frotte, frotte encore. Mon regard, dans le miroir revient sur lui.


- Il est temps que je t’habille, personne n’a fait ca depuis longtemps je parie, de ta mère quand tu étais gamin !  T’en fais pas je fais 50 kg toute mouillée mais  j’ai l’habitude.


J’attrape le sac que m’a donné sa famille et pose tout soigneusement sur l’inox de la table.

- Tu es prêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Jeu 23 Jan - 19:57

"Merciii...."

Tu n'as pas rêvé. Il a dit quelque chose. Charlie, le cadavre éponge de tes ébats, a parlé. Mais en fait, tu regardais bien son visage quand il a dit ce remerciement. Ses lèvres n'ont pas bougé, comme sa figure, toujours aussi rigide.

Tu commences à avoir un mal de crâne. La fatigue se fait sentir. D'ailleurs, peu après cette parole d'outretombe, le froid t'envahi de plus en plus. Il fait tellement glacial dans cette salle que tu vois de la vapeur sortir de ta bouche pour respirer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Jeu 23 Jan - 21:38

Je ferme les yeux et je souffle, je respire calmement.  J’ai du manger un truc qui passe pas.  Il doit y avoir un souci avec l’aération de la salle. Un cadavre de parle pas. Oui c’est çà … un truc dans les tuyaux de l’aération. On voit passer des gens avec tout un tas de pathologies et une bactérie quelconque a du se mettre là, et ça recrache une merde qui me fait halluciner.  En plus il fait un froid polaire…

-Je sais pas si tu troublais autant les filles de ton vivant Charlie, mais  tu fais fort !   Bon allez je me ressaisis.  Je vais aller me chercher  un Dafalgan  dans  mon vestiaire et je t’habille.

Je me dirige vers la porte en grimaçant. J’ai rarement eu une migraine comme çà.  Je  croise les bras sur ma poitrine pour me réchauffer et me les frictionner en allant jusqu'à la porte de la salle.   Je commence à grelotter  et  la douleur  irradie si violemment  dans mon crâne que je dois me retenir au bord d’un meuble d’inox. Il y a vraiment un truc qui cloche, oui, vraiment.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Jeu 23 Jan - 21:52

Le mal de crâne s’intensifie. S’il fallait le décrire en images, ce serait celui d’une perceuse dont la foreuse est en train d’éclater ta boite crânienne. Tu t’accroches désespérément au meuble en inox, mais la douleur est trop forte. Tu lâches prise, tu t’évanouis d’un coup sur le sol…

 *
*  *


Quand tu commences à reprendre doucement tes esprits, tu te rends compte que tu n’es plus dans cette froide salle en compagnie d’un macchabé au doux nom de Charlie, mais allongée dans ce qui semble être une vaste plaine désertique aux nuances grisâtres, surplombé par un ciel d’un bleu intense, presque inquiétant et où aucun nuages n’oserait s'y former.  

Autour de toi, il n’y a pas d’âmes qui vivent. Pas ou très peu de végétations, de lointaines montagnes aux couleurs impossibles que tu n’as jamais vu auparavant se dessinent à l’horizon.

Mais ce que tu remarques rapidement à l’horizon, c’est cette sorte de longue tige d’acier noir attirante, une tour fabuleuse, un gratte-ciel improbable? On dirait qu’elle te parle, qu’elle veut imprimer un message dans ton crâne :


« Réveille toi.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Ven 24 Jan - 17:35

MMMh…    Nooonn... mal…    

Je suis rarement  de bonne humeur quand je me réveille et là avec ce mal de crâne, c’est pire. Il n m’est arrivé de boire mais jamais au point de me retrouver a délier comme çà.
Je cherche d’une main une couverture, sans ouvrir les yeux...




« Réveille-toi.»

J’entends une voix qui  me parle, ce n’est pas la voix de ma grand-mère et je ne passe jamais la nuit chez quelqu’un.
Je veux dormir, j’ai mal.


« Réveille-toi.»



J’ai une seule envie c’est de l’envoyer promener.

- Ouais !oh c’est bon !   Inut…

J’ouvre les yeux  et … reste  là,  bouche ouverte à gober les mouches.  

Je  frotte mes yeux,  persuadé  être encore en train de rêver. Je rouvre.  Un ciel comme dans le  tableau de  Joseph Segui,  que j’aime bien.  

Une nouvelle fois, je referme les yeux, espérant revenir à la normale mais le  rouvre  sur ce monde surréaliste,  ce no man's land coloré.   Il n’y rien autour, à part quelques rares buissons rabougris d’un vert   étrange.  Je tourne sur moi-même cherchant  je ne sais trop quoi quand j’avise  une tour avec  la certitude  étrange que c’est ce que je cherchais.  Ce genre de certitude qu’on a lorsqu’on rêve ces certitudes /évidences auxquelles  il ne faut pas chercher  de logique.

Oui je dois être en train de rêver et  celui-ci n’est pas plus idiot  que ceux  qui rêvent qu’on leur flanque une paire de claque apres avoir sonné a leur porte.


Mes yeux regardent cette tour au loin dans ce décor ressemblant au  Parc de Yellowstone dans lequel on aurait planté une immense tour noire que d’ici on dirait torsadée.
Je porte la main a mon front pour mieux évaluer la distance, et j’en suis incapable,  tout ce que je vois c’est une espèce de poussière violette  autour de mes  mains.

C’est étrange  comme rêve, d’habitude on ne se  fatigue pas mais là, non seulement  je commence à avoir du mal à respirer, je suis comme oppressée, essoufflée.    
Plus me m’approche de la tour plus  tout devient  grisâtre, mais un  gris  que je ne sais  pas définir,  inquiétant, pesant plutôt.  On dirait que l tour se perd dans le ciel.  Je m’arrête  pour chasser la poussière violette,  j’en ai  jusqu’aux coudes et j’ai beau frotter,  elle revient.
 
J’ai de plus en plus l’impression  que la tour m’attire à elle, et  en même temps, plus j’avance plus je la trouve angoissante.  C’est presque comme dans les grottes ou je jouais avec Luka, parfois il y avait des galeries avec des goulets et on ne pouvait  qu’avancer, sans  faire demi-tour avant d’arriver au bout et où surtout nous étions trop fiers pour reculer.

Je dois y aller, et j’ai peur.  J'ai si peur que j'ai l'impression d'entendre bourdonner mes oreilles.
Je dois essayer de penser à des choses plus légères : que la tour n’est que la tour de contrôle d’un aéroport,  ou une tour de cinéma, comme Baral-Dûr et, que je  vais me trouver en face d’un mage, Sauron ou Gandalf …

Mais  non.  La tour m’évoque un poème de Yeats que je pensais avoir oublié.


Là-bas dans la tombe les morts très droits se dressent,
Mais les vents montent du rivage :
Ils tremblent quand les vents grondent,
De vieux ossements sur la montagne tremblent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Ven 24 Jan - 21:11

La plaine change peu à peu. Tu traverses des champs de fleurs en or, des vallées dont la roche est faite en diamant brut.  Plus tu te rapproches de la tour, plus tu constates que la matière qui l’environne est de plus en plus noble. Une route pavée en argent et en rubis sombre s’offre à toi. Tu marches dessus, guidée de plus en plus fortement par les pulsations de cette construction qui te semble de plus en plus familière.

Des souvenirs s’entremêlent dans tes pensées. Des dessins de ce phare noir que tu faisais enfant et que ta grand-mère, Eve, regardait toujours avec une certaine angoisse. Elle avait réussi à forcer ta mère à aller te faire voir un psy à la suite d’un dessin mural que tu avais fait une nuit, quand tu avais 6 ans. On avait confisqué par la suite stylos et feutres. La tour avait disparu de ton imaginaire… Et pourtant ! Elle est bien là ! Devant toi ! Tu aperçois un disque rond couleur ambre au sommet de cette tige. On dirait une gigantesque pièce d’or. L’obole finale ?

Tu ne sais plus combien de temps tu continues de marcher sur cette route faites de matières précieuses. Des jours peut-être ? Et pas une âme qui vive, à part peut être l’écho de la voix de ce phare. La Tour est encore plus proche. La couleur acier lointaine a fait la place à l’ivoire, l’ivoire de l’os. Ce qui maintient la structure de ce monument n’est ni plus ni moins qu’un amas de squelettes de toutes espèces et d'ossements en tout genres.

Tu vois que la porte de la tour s’ouvre lentement à ton approche. Tu es attendu… Avances-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Sam 25 Jan - 16:35

Je me suis contentée de marcher sur ce chemin. Sans me préoccuper des changements, sans  m’étonner  des richesses qui s’étalaient autour de moi. Les rêves sont capricieux …
Je sais que je devais aller à la tour,  en portant en moi l'impression diffuse de la connaitre et un sentiment de peur :   incapable d’expliquer l’un comme l’autre.


Là-bas dans la tombe filtre un pâle rayon de lune,
Mais le vent monte du rivage :
Ils tremblent quand les vents se mettent à gronder,
De vieux ossements sur la montagne tremblent.



Je me souviens soudain d’où me vient ce sentiment de familiarité : la tour que j’avais dessinée sur le mur de ma chambre une nuit et qui a avait affolé tout le monde !  Je n’avais pas compris pourquoi ils avaient réagi comme çà.  J’avais dû tout nettoyer, été privée de crayons et plus grave,de mes après midi à courir la campagne avec Luka.

Il fait plus chaud à mesure que je m’approche. Je ne sais pas comment le temps que je  rassemble mes cheveux pour en faire une natte et leur éviter de coller dans ma nuque, je me suis retrouve devant La Tour.  Immense, pas de métal comme je l’avais pensé,  mais d’os. Des milliers d’ossements blanchis pas le vent, le temps, l’étrange soleil de ce monde onirique.  

Sans que je ne puisse l’empêcher, j’ai envie de les toucher, de la même façon je crois que je ne sais pas m’empêcher de toucher Leur visage sur ma table.

Une pulsation sourda de ces os morts, régulière, comme un battement de cœur.  La mort, la vie. La mort, la vie. La mort, la vie.


Pendant que je suis là, à caresser ces os, la porte s’ouvre, silencieuse, comme une invitation, comme une réponse à ces rêves d’enfance quand je voyais la tour.  
 
Je reste  clouée au sol, la main sur l’arrondi d’une omoplate polie  à regarder cette porte ouverte, comme une bouche  sur un cri, consciente de mâchonner ma lèvre.  Il faut que j’entre, que j’aille au bout, que je sache.

Alors, je quitte le contact rassurant de l’os, emmenant avec moi la poussière violette, je respire un grand coup, et  j’entre.



Là-bas dans la tombe l’obscurité se fait plus noire,
Mais le vent monte du rivage :
Ils tremblent quand les vents se mettent à gronder,
De vieux ossements sur la montagne tremblent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Sam 25 Jan - 17:03

Tu rentres dans cette Tour, la porte se referme alors derrière toi. Tu es plongée dans le noir.
Quelques minutes passent dans le plus grand silence. Deux bougies apparaissent non loin de toi. Elles sont installées sur une petite table d'enfant familière. Un cahier d'écolier y est posé.
On dirait un cahier de présence d'élèves d'une école primaire. Il y a des milliers de noms d'enfants. Non d'éveillés plutôt.

Oui. On dirait bien que c'est le mot qui te vient à l'esprit, ce sont là des noms d'éveillés. Le cahier a beau être mince, tu sens qu'il y a quelques milliers de pages couverts de ces noms d'éveillés.
Sans hésiter, tu prend une page au hasard et tu trouves facilement l'endroit où tu devras y inscrire ton nom [[ Conteur : ton vrai nom, pas ton futur nom d'ombre]]. Il y a juste un peu d'espace prévu pour cela. Et d'ailleurs, il y a un stylo noir juste à côté du cahier.

Signes-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Dim 26 Jan - 11:20

Alors que jusque là je suivais le cours de ce rêve, que je trouvais pour le moins étrange,  il me vient le sentiment que ce n’en est eut être pas un.

Eveillée, je  dois être éveillée.  Je ne sais pas pourquoi  j’ai cette fulgurance alors que je suis dans ce lieu tout à fait improbable avec des  vestiges de mon enfance  et  ces couleurs si improbables.
J’effleure le papier et ressent un fourmillement  au bout des doigts.
Tous ces noms… que je regarde, sans les voir.  Un page, une autre encore, un troisième et je m’arrête.  Il y a un emplacement là.  Il est pour moi, je le sais au plus profond de moi.  Cette case vide n’attend que moi. Je frissonne, hésite.  

Ma place est là. L’effleurement devient caresse.  Le papier accroche mon doigt, juste là. Parce que là est ma place.  A moi, Zi Xia, c’est une évidence.

Décidée alors, je regarde la pièce sans rien y voir d’autre que la table dans le halo  doré des bougies.  
Je saisis le crayon  sur la table et je m’incline, ma tresse noire tombe sur le cahier, serpent noir sur le papier blanc. Je la repousse de la main, et sans hésitation,  j’écris mon nom :




Spoiler:
 



Je le regarde un instant avant de reposer le crayon, sure de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Dim 26 Jan - 12:07

En un clin d’œil, la scène change complètement. Tu sens le sable chaud sur tes pieds.  Te voilà complètement nu sur une vaste plage bordée par une grande mer à l’eau d’un bleu comparable à celui du ciel. Il t’est difficile d’en voir l’horizon, comme si ciel et mer ne faisait plus qu’un.  Derrière toi, c’est un long désert de sable qui se présente. Tu vois au loin sur la plage une petite hutte en bois.
Tu tournes ta tête vers l'étendue désertique, au loin, il te semble voir de grandes tours, mais tu n’es pas certain, un mirage ?

En regardant à nouveau vers cette mer, tu aperçois un jeune enfant albinos en train de jouer à sauter de petites vaguelettes. Il n’était pas là avant. Il rit très fort et il t’invite à jouer :
« Viens ! Viens toi là-bas ! C’est très drôle ! »

Que fais tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Lun 27 Jan - 14:23

Je me souviens avoir sursauté, le passage de l’obscurité au grand jour. J’ai cligné des yeux et j’ai aperçu cet enfant. Le premier être vivant dans mon rêve !

J’ai marché vers lui, sans me préoccuper de ma nudité.  C’était même plutôt agréable, je ressentais plus clairement le vent sur moi, les grains de sable entre mes orteils. Épousant mes orteils, coulant entre eux.  
Qu’est ce ma mère disait à propos des enfants albinos déjà ? Je ne sais plus... Ah si ! qu’ils étaient  purs et qu’autrefois en Chine rêver qu’on caressait la tête d’un albinos était signe  qu’on avait des talents de guérisseur.  Oui mais bon je n’ai aucune raison d’aller gratouiller la tête de ce gamin, même en rêve !

Le contraste de nos deux peaux, maintenant que je suis toute proche est assez saisissant.

Je m’accroupis, pour être  à la hauteur de ses yeux. Et dans un sursaut de pudeur, je m’assied, face à la mer,  et remonte mes genoux contre ma poitrine. La pensée de me la jouer Lady Godiva avec mes cheveux me fait sourire. je noue néanmoins les mains autour de mes jambes et pose ma tête sur mes genoux avant d'adresser au gamin un sourire que je sais mal à l’aise.



- Tu ne crains pas le soleil ?


Pourquoi est ce que je pose des questions aussi stupides. Et au lieu de dire un truc sensé, je m’enfonce dans la platitude.  

- Salut ! Tu t’appelles comment ? Qu'est ce qu'il y a de drôle ? On est où ici ? Tu es seul ? enfin… est ce qu’il y a quelqu’un, a part toi et moi ? C’est là bas que tu vis ?   Désolée…  Je. je...


Je pense un "ferme là !"  Et sans changer de position, gênée peut être par son regard rouge qui a l’air de voir jusqu’au  plus profond de moi, je tourne la tête vers la mer  et son ressac en soupirant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Lun 27 Jan - 20:58

L'enfant albinos continue de rire encore plus fortement en te regardant t'asseoir avec un regard un peu gênée:

"Tu ne joue pas dans la mer? Oh. Tu as raison. J'oublie toujours ce que tu incarnes. Tu as vu la tour d'os? Tu as signé? Bien sûr que tu as signé sinon tu ne serais pas ici, dans cet entre-mondes."

L'enfant se rapproche de toi, en sautillant légèrement, puis te chuchote à l'oreille:
" Je n’ai pas beaucoup de temps. Tu vas bientôt retourner d’où tu viens. Cet endroit, certaines personnes qui ont signé le connaissent. Tu les reconnaîtras du premier coup d’œil. Tu peux les chercher ou les éviter, cela ne changera rien. Vous vous retrouverez bientôt. "

"Comment ça Charlie n'est pas prêt? La famille s'impatiente! Où est t'elle passée? Encore avec lui? Je vais aller lui dire deux mots à la mademoiselle!" hurle alors une voix lointaine, celle de l'assistant de la boite, Anton. Tu sembles apercevoir les murs de la pièce où tu étais encore avec le cadavre de Charlie.

L'enfant Albinos et le paysage autour de lui s'estompe peu à peu, il continue de te parler de plus en plus difficilement:
" Oh. Le monde déchu t'appelle. Je parle trop. Ecoute. Las Vegas. La cité du pêché court un danger. Un danger plus grave qu’il n’y parait. Vous seuls pouvez faire quelque chose contre Lui. Retrouve les autres. Retrouve ceux qui ont vu cette mer infinie et vide et la petite hutte quand ils se sont éveillés. Ensemble vous… "

Tu reprends tes esprits sur le sol froid où tu t'étais assoupi. Une étrange couleur violette émane légèrement de ton corps, mais elle disparait aussitôt au moment où la porte s'ouvre, laissant voir un Anton choqué de te voir dans un tel état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mar 28 Jan - 17:22

-Att..  Pars  pas

Je suis en train de tendre une main auréolée de mauve vers l’enfant  lorsque la porte s’ouvre. Oh ! bon sang cette migraine et j’ai la nausée je crois que je vais vomir.

Je suis en train de grelotter, allongée au sol lorsque Anton ouvre la porte et me voit, main tendue en train de tenter de retenir l'enfant de l'entre mondes.

Visiblement Anton panique, bredouille et vu ce qu'il dit je dois avoir  la meme tete que mes clients lorsque je les reçois !

Je me redresse  sur mes mains, me mets à 4 pattes pour pouvoir me relever, quand une violente nausée me cisaille le ventre et je parviens tout juste a vomir dans la poubelle,  pitoyablement accrochée au cylindre de métal. Retenant un nouveau haut le coeur, je m'adosse au meuble d'inox, je fais signe de la main pour qu' Anton attende et reprends la position que j’avais sur la plage.   La plage ? L’enfant ? Je me souviens...



- Ca... ça va aller, mer.. merci,  Tu… tu peux habiller  Charlie s’il te plait, je... je ne pourrai pas…

La vision fulgurant de mon  cadavre souriant et  de ce que j’ai fait, me traverse l’esprit ma voix monte dans les aigus tandis que je le retiens

- Non !  je  vais le faire ! Ca va aller,   aides moi juste a me lever et...  je vais aller me doucher  et je vais finir. Tu veux bien  juste m’accompagner aux vestiaires, j’ai de quoi me changer, je vais prendre une douche et ca ira .   Tu me laisses 15 mn avant  de t’inquiéter si tu ne vois pas revenir.

Mes idées se mettent peu à peu en place, je redeviens méthodique.

-Tu fais le nécessaire avec la famille et le patron s’il demande quelque chose, s'il te plait ? Je me dépêche !  et heu.... il faudrait faire revoir la ventilation dans la salle je crois qu’un truc cloche. Je te revaudrai ca Anton.

Je finis par me relever, aussi pitoyable qu'apres un monumentale cuite.
J’ai besoin de réfléchir à ce qu’il s’est passé et je fais couler l’eau  pendant que je  me déshabille mécaniquement à côté.
L’eau est brûlante,  je grimace mais la laisse couler sur moi, j’ai besoin de réchauffer mon corps, de le savoir chaud vivant.   Au fur et à mesure que l’eau rougit mon corps,  je me dis que ce que j’ai pris pour un délire, un rêve  n’en est peut être pas un. mais quoi alors ?

L’eau est si chaude que de la buée envahit la douche, légèrement mauve. La nausée  est complètement envolée, la migraine aussi.  Je chasse la vapeur de la main puis je baisse la température de l’eau : un coup d’eau glacée et je serai  totalement opérationnelle. J’irai habiller Charlie.

Charlie… l’enfant... la tour…la poussière violette là bas, la buée mauve ici. Tout cela est  si…  si réel.
Las Vegas, en danger ? Le monde déchu ?  Retrouver qui ?

L’eau est froide, très froide maintenant… et  je continue à voir cette lueur violette sur moi. Petit à petit, l’idée que j’ai pu vivre autre chose qu’un simple rêve fait son chemin en moi.  

Entre monde, éveillé. Tout ca sonne familier.

Le froid de l'eau fait réagir mon corps  et je réalise que j'ai perdu la notion du temps et que  j’ai intérêt de me dépêcher avant qu’Anton ne débarque et  ne vienne voir si je suis sous la douche.

Je ferme l’eau, me sèche à la hâte et me tortille pour enfiler sous vêtement et jean sur ma peau humide et encore rouge. Je me souviens  en agrafant mon soutien gorge que j'en ai un a retrouver dans la salle. Je finis de m’habiller, tresse mes cheveux pour éviter de les voir goutter partout et ramasse mes vêtements précédents avant de les rouler en boule pour les jeter dans mon casier.  Mon esprit remonte les fils de ce que j’ai rêvé, ou vécu.

Plus ca va, plus je crois avoir vraiment vécu quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mar 28 Jan - 20:03

« Ca va Xia ? » demande doucement la voix d’Anton, derrière la porte de la salle des douches.

« Anton » fait alors une autre voix en dehors de la pièce, une voix familière mais assez rare pour être entendu par tes oreilles : celle du patron de Palm Mortuary, monsieur Sethany.

« Anton » reprends la voix avec une certaine chaleur forcée, « Je crois que tu devrais laisser ta collègue reprendre ses … émotions. Va plutôt t’occuper à chercher l’autre corps dans l’hôpital dont je t’ai parlé ce matin ».

Anton répond à l’affirmative rapidement et tu l'entends partir.

« Mademoiselle ? » continue ensuite la voix derrière la porte « Pourrais-je vous parler rapidement ? J’aimerai m’assurer que vous alliez bien. La santé physique et mentale de mes salariés, c’est quelque chose de très important pour moi ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mar 28 Jan - 21:20

Je lève les yeux au ciel à défaut de pouvoir lancer un « merde ! ».
Il  ne manquait plus que ca, moi qui espérait que mon malaise passerait inaperçu, c’est raté.

Je jette un coup d’œil  dans le miroir, coquetterie toute féminine, et avec ma chance aujourd’hui ,il est tout  embué  de ma douche brûlante et je ne vois rien.
Je respire un grand coup, prête à affronter les reproches de Mr Sethany.
Je vérifie que pas un bout de dentelle rouge   ne dépasse  de ma boule  de vêtement et je pousse la porte  en tentant de me composer un visage de circonstance, professionnel  et un minimum assuré.


- Bonjour Mr Sethany.  Je.. je vous remercie de vous être inquiété mais, tout va bien maintenant.  Je pense que j’ai dû manger quelque chose de pas très frais ce matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mar 28 Jan - 21:29

Tu entends le rire léger et un peu précieux de monsieur Sethany.

« Juste une indigestion? Vous êtes certaine? Mais, je crois que nous nous voyons enfin face à face.» fait alors le patron en te saluant d’un geste de la main, « Ravi de faire enfin votre connaissance. Surtout à un tel moment… Jeune éveillée...»

Tu l’aperçois enfin, il est vrai ! Oh bien sûr, tu avais vu sa photo et tu l’as eu quantités de fois par téléphone ou visio, mais jamais en chair et en os. Il faut dire que c’est un homme très occupé. Il a beaucoup de filiales dans tous l’état, après tout, au Nevada, les meurtres sont monnaie courantes, les morts à nettoyer et rendre beau aussi…


« Appelez-moi Seth, je vous en prie. On me connait par ce nom, dans le milieu… Je suis surpris, surpris que ce soit vous. J’avais parié qu’Anton s’éveille. Je me suis trompé… Enfin ! Ce n’est pas grave. Je suis sûr que vous devez être une jeune femme pleine de ressources. Quelle tour avez vous vu ? La Noire je suppose ? Moros non ? Ah, je dois vous parler un peu égyptien là, excusez moi, j’ai un peu perdu l’habitude de parler avec des jeunes mages. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mer 29 Jan - 9:11

De façon tout à fait incongrue,  je détaille l’homme face a moi, mes yeux glissant sur l’impeccable  costume jusqu’à  son visage. J’ai à peine de le temps de trouver que les photos ne lui rendent pas justice,  Mr Sethany est bien plus séduisant en chair et en os,  que me voilà en train de  jouer les poissons hors de l’eau, bouche bée en entendant ses mots. Enfin, en particulier le mot « éveillée » et sa façon insistante de le dire.

Je suis là à le fixer, l’air parfaitement crétine, bouche  ouverte sur des mots que j’ai oubliés,  les yeux interrogatifs  et les le regarde de plus belle, sourcils relevés  tandis qu’il continue  évoquant Anton, la tour. Le manque d’air me fait réagir. Je serre ma boule de vêtements devant moi  comme une dérisoire protection et parviens à articuler quelques mots.


- Qu’avez –vous dit ? Co… comment savez vous ?

Prenant  conscience de la situation embarrassante  je me décide à ranger ces foutus vêtement  dans mon casier.  Bouger, retourner a l’eau, réagir, vite.

Alors que je passe entre les casiers et Mr Sethany,  le petit  picotement dans ma nuque au la première vision de mon grand patron s’étend le long de ma colonne vertébrale.   J’enfourne mes chiffons dans le placard, le ferme et me retourne vers lui,  un peu  sur la défensive, bras croisés sur ma poitrine, le fixant avec un aplomb et  une assurance que je suis loin de ressentir.


-Désolée de  vous décevoir, Mr Sethany... Seth.   Non, en effet, je ne suis pas Anton…  j’espère que ce ...pari  ne vous aura  fait  perdre grand-chose. Mais  vous aurez peut être l’obligeance de m’expliquer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mer 29 Jan - 12:57

« Votre éveil ne fut pas des plus discrets. Le bâtiment entier fut couvert de votre résonance un peu mauve. Difficile de manquer cela. »

Quoique serein et d’une attitude rassurante envers toi, le regard froid et implacable de ton patron a du mal à te faire sentir tout à fait à l’aise. D’ailleurs, Seth ne semble pas vraiment remarquer ton tracas, il semble ailleurs :

« Ce n’était qu’un pari un peu ridicule. L’Eveil – ce que vous venez de vivre – est aléatoire. Il touche parfois des personnes plus versé dans l’art ésotérique que d’autre. Mais pour tout vous dire, personne ne peut prédire qui sera le prochain à s’éveiller, à devenir ce que nous sommes, des mages. »

Il s’éloigne un peu de toi, en t’invitant à marcher dans le couloir :
« Vous êtes une mage. Oui. Ce mot est un peu fou, c’est pourtant ce que vous êtes. Une mage, une éveillée. Mais attention, n’allez pas le crier sur tous les toits. Déjà parce que les non-mages pouilleux, Dormeurs dans notre jargon, vous prendront pour une folle, mais ensuite parce que cela peut être dangereux pour vous… et vos amis.  Le voile que vous venez de lever par votre âme vous apportera beaucoup de possibilités, mais aussi de nombreux dangers. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mer 29 Jan - 15:06

Séduisant mais dans son monde... enfin apparemment le mien aussi selon lui.

Je ne suis pas sure de comprendre tout ce qu’il me dit. Cela fait beaucoup de choses pour une journée.  De toutes façons  je me connais : j’emmagasine dans ma petite tête et  le puzzle se fait plus tard, chaque pièce prend sa place.  Cette nuit mes méninges vont avoir beaucoup à analyser et j’y verrai plus clair demain matin.

Je  tire sur mon tee shirt, glisse mes mains dans les poches et  emboîte le pas  de  Mr Sethany, ne perdant pas une miette de ce qu’il dit.   Mes amis en danger ? Un mage ?  Mais je n’ai rien demandé moi !   Je le rattrape et pose la main sur son avant bras pour le stopper dans  sa marche et le fixe.



- Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mer 29 Jan - 18:23

Seth se retourne vers toi, fixant intensément ton regard comme si tu étais devenu la reconstitution vivante de Lady Godiva :

« Pourquoi ? Terrible question ! Terrible question ! Songez mademoiselle, songez dans quelles abimes terrifiantes nous emmène votre question. Pourquoi vous ? Pourquoi moi ? Pourquoi l’Eveil ? Des réponses à cette question, je peux vous en citer des milliers. J’ai épluché tous les manuscrits, tous les artefacts, tous les objets occultes, ésotérique, hermétique, prétendument atlantidéen, pour répondre à cette question. Et pourtant ! Pourtant ! Aucune de ces réponses ne m’ont satisfait, elles étaient toutes trop compliqués ou incomplète. Votre Eveil, qu’il soit angoissant ou luminescent, vous a plongé dans un monde pur et très éloigné du notre. Un paradis pour certain. Un idéal pour d’autres. Ce que nous appelons le monde supernal, mademoiselle, c’est une notion abstraite, confuse. Nous l’avons tous visité une seule fois, pendant cet éveil. Mais plus jamais, plus jamais nous ne pourrons retrouver sa vérité ineffable. N’est-ce pas ironique mademoiselle ? Nous prétendons pouvoir refaire le monde par la pensée, mais nous ne pourrons plus jamais accéder au lieu qui nous a accordé ce don ou cette malédiction. Vous allez peu à peu vous rendre compte que notre réalité, est une prison dorée, un monde déchu dont nous devons supporter la puanteur et la petitesse sur nos âmes d’élus du supernal… »

Un long silence s’empare alors de Seth. Il est comme brisé par ses propres paroles, il reprend la parole, plus lentement :
«  Pourquoi ?... Je crois bien que seule vous puissiez répondre à cette question. Nous avons tous notre vision de l’éveil, notre idée sur pourquoi nous et pas un autre. Mais ne croyez pas pour autant que vous retrouverez votre vie d’antan jeune éveillée. Vous avez été choisie par la tour. Vous avez signé. Vous ne pouvez plus revenir en arrière à présent. Mais vous pouvez essayer de protéger les vôtres, modestement. En disparaissant de leurs vies. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mer 29 Jan - 21:09


Ma main, toujours sur son avant bras, se crispe en l’entendant.


- protéger les miens ? Comment çà ?


Réalisant mon geste, je retire ma main, la lève et un geste entre nous, pour l’empêcher de parler.

- Je récapitule, vous m’arrêtez quand je me trompe. J’ai fais un voyage dans un autre monde, j’ai vu une tour d’os, une table, un cahier, j’ai signé et me voilà mage et mes amis sont en danger ? C’est çà ? Ensuite ou avant je ne sais pas trop dans quel ordre je dois commencer ! Mage ? ca consiste en quoi ? Je suis sincèrement désolée Monsieur Sethany mais j’ai VRAIMENT besoin de comprendre ce qu’il s’est passé, les implications et ce que vous attendez de moi. Il y a...

Elle regarde son poignet auquel elle n’a pas remis sa montre ; prend le bras de son interlocuteur et regarde l’heure à son poignet à lui.

- Il y a 6 a 7 heures, je préparais un corps dans un morgue à las Vegas et là, vous m’annoncez que je suis un mage, que mes proches sont en danger et que je dois sauver la ville, ca fait un petit peu beaucoup, vous en conviendrez, alors sil vous plait faites simple et expliquez moi. Je suis désolée Mr Sethany, je suis d’ordinaire très pragmatique.

Mon estomac à ce moment là laisse entendre un gargouillement des plus inconvenants, je grimace de contrariété et rougis.

- Et polie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mer 29 Jan - 21:23

« Calmez-vous. Vos amis ne sont pas en danger. Pour le moment. Mais au fur et à mesure que vous prendrez conscience de ce que vous êtes réellement, plus vous comprendrez que vos amis dormeurs sont des enfants que vous risquez de facilement blesser si vous les laisser jouer avec vous. Vous n’êtes plus Zia Xia Wood. Ce nom, que vous avez inscrit sur la tour, est un lien trop important pour que vous le disiez à tous. Si vous voulez éviter les ennuis, soyez discrète pour le moment, changez votre nom devant les inconnus. Cherchez vous des amis chez les éveillés. Mais ne faites pas confiance à n’importe qui mademoiselle. Même à moi ! »

Il souri un peu en disant cela :


« Sauver la ville ? » fait alors Seth en laissant passer un regard surpris, c’est  la première fois que tu vois qu’il maitrise mal une émotion depuis le début de cette rencontre. « Non vraiment. Calmez-vous mademoiselle. Je n’ai jamais parlé de sauver la ville. Je parle sans doute trop. Il vaut mieux que vous expérimenter les choses par vous-même. Probablement… »

Il regarde aussi sa montre, 10h… « Il est tant pour moi de repartir. J’aimerai vous en dire plus sur votre état. Mais le temps me manque… Et l’envie aussi. Non pas que vous m’ennuyez mademoiselle, mais j’ai perdu l’habitude de ces longues conversations. Nous avons tous des défauts et je crains de devenir laconique sous peu. »

Il s’apprête à partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Velvet Noctis

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mer 29 Jan - 22:01

Je soupire, confuse et déterminée à la fois.

- je suis  désolée. Oui vous  avez mieux a faire et moi,  j'ai quelqu'un a habiller, une tache a finir ! Je  vous remercie d'avoir pris du temps pour .. une..  jeune évéillée et me débrouillerai autant que possible

Je ne sais  pas davantage quoi faire des mes pensées que de mes mains. Je les glisse dans mes poches, avant de les ressortir et d'en tendre une vers mon employeur, l'air aussi digne et professionnelle que possible.  Un petit sourire compréhensif, visant à atténuer mon ton résolu accompagne la main tendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Admin
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 15/12/2013

MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   Mer 29 Jan - 22:08

Ton patron hoche de la tête puis te sert la main promptement… Il s’en va ensuite aussi vite qu’il fut venu avant de revenir tout aussi abruptement :

« J’oubliais. Le cadavre de Charlie, vous ne l’avez pas encore complètement préparée ? Je suis aussi venu pour lui. Sa mort est un… Mystère. Que je me dois d’éclaircir par curiosité intellectuelle. Où se trouve-t-il ? Je vous montrerai ce que notre don peut faire pour comprendre certaines causes troublantes de la mort. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-supernal-realms.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Prélude] Luka Kempshall   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Prélude] Luka Kempshall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Passage Niveau 2 [Ange H. Rejes dit Hannelore L. Schmitt & Luka Era Grey]
» Luka Azarov [petit russe perdu en Ecosse]
» -- délai accordé -- My name is Luka...
» Tournoi des V1: Ama d'Amphitrite (Luka) // Christophe du Lynx (xxx)
» Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Supernal Realms :: Mage l'Eveil :: Las Vegas Unveiled :: Le Temps d'Avant-
Sauter vers: